Louis-Édouard Bois, un curé érudit



Curé de Saint-François-de-Beauce de 1843 à 1848, l’abbé Louis-Édouard Bois est un historien renommé. Fils de Firmin Bois et de Marie-Anne Boissonneau, il naît à Québec le 11 septembre 1813 ; curé à Maskinongé pendant 41 ans, il y décède le 9 juillet 1889. En 1883, l’Université Laval lui décerne le titre de docteur ès lettres. En 1885, la Société royale du Canada l’admet dans ses rangs. Il était membre de la Société Historique de Québec. Toujours en 1885, Mgr Louis-François Laflèche le nomme chanoine.

Il ouvre à la colonisation plusieurs dessertes de Beauceville : les paroisses de Saint-Victor-de-Tring, de Saint-Éphrem-de-Tring et de Saint-Évariste-de-Forsyth et de Saint-Vital (Lambton et son Lac Saint-François).

L’abbé Bois est un collectionneur et un passionné d’histoire ; un cabinet de numismatique, des autographes rares, des manuscrits historiques précieux. Selon l’historien lévisien Michel Lessard, le curé Bois « entreprend la première étude sérieuse sur le passé de l’Île d’Orléans». Lessard le qualifie de «fin chercheur (…) qui a alimenté tous les historiens qui se sont par la suite intéressés à l’Île».

 L’abbé Bois est en contact avec Philippe-Joseph Aubert de Gaspé. «À sa mort, sa bibliothèque  contient tout près de 4 300 volumes et 1013 brochures traitant pour la plupart d’histoire, surtout celle du Canada». Voici quelques textes numérisés de Louis-Édouard Bois :

http://bibnum2.banq.qc.ca/bna/numtextes/ab95.htm

André Garant

Sources :

DEMERS Benjamin, Notes sur la paroisse de St-François de la Beauce, 1891 et réédition 1981, pages 90-95.

LESSARD Michel, L’Île d’Orléans, Les Éditions de l’Homme, 1998, pages 68-74.

VOISINE Nive, Dictionnaire biographique du Canada en ligne, 1881-1890, volume XI.

Nive Voisine, dans le Dictionnaire Biographique Canadien nous donne une liste des écrits du curé Bois. On peut consulter ceci à la fin du texte biographique suivant :

http://www.biographi.ca/fr/bio/bois_louis_edouard_11F.html

André Garant



Comments