Doris Lussier





Né le 15 juillet 1918 à Fontainebleau en Estrie, Doris Lussier (1918-1993) est le fils de Donat Lussier et de Rose Picard, fille de Joseph Picard et d’Adéline Gagnon. Son père décède en 1922. Le 11 juin 1925, sa mère Rose épouse en secondes noces Elzéar Perreault, fils de Jean Perreault et de Flore Roy. Âgé de six ans, le petit Doris déménage sur la frontière de l’Estrie et de la Beauce, aux environs de Lambton, alors dans Frontenac. Doris Le Père Gédéon…un Beauceron d’adoption de la fesse gauche!

À Saint-François d’Assise de Québec, le 22 août 1944, Doris épouse Alice Gagnon, fille d’Adolphe Gagnon et de Méléda Morin. Doris et Alice ont deux fils : Jean (1950-1979) et Pierre Lussier (1952-)

Maître en sciences politiques en 1944, secrétaire du Père Georges-Henri Lévesque, professeur de philosophie pendant dix ans, il sera candidat (défait) du Parti Québécois en 1970. Auparavant, en 1954, Doris Lussier crée son truculent personnage, le Père Gédéon Plouffe…de l’hypothétique Saint-Gérard-de-Beauce, maître-chantre, cultivateur et père de treize enfants! Pendant sept ans, il jouera dans la série télévisée la famille Plouffe de Roger Lemelin. Canaille, ne disait-il pas :

« Il y a deux sortes de monde : les Beaucerons…pis ceux qui voudraient bien l’être! Pour moi, la Beauce c’est ce que le Bon Dieu a fait de mieux après le Paradis Terrestre!»

Doris Lussier décède le 28 octobre 1993. En 1994, ses cendres sont déposées au cimetière de Fontainebleau. À Sainte-Marie-de-Beauce, à la Maison Dupuis, une exposition permanente rend hommage à cet ambassadeur beauceron. Le livre suivant rappelle certains faits, habitudes, tics et caractéristiques, qui font partie intégrante de l’histoire de la Beauce :

Tout Doris, Éditions Stanké, 1994, 580 p.

André Garant


Comments