CLIN D'OEIL SPORTIF BEAUCEVILLOIS


Quand on parle de culture, le monde sportif est souvent oublié. De 1943 à 1966, vers l’arrière de l’hôpital, les rives de la rivière du Moulin, au lieu dit le Platin, servent de centre de plein air pour les jeunes Beaucevillois. En 1966, vu l’abolition de l’Oeuvre des Terrains de Jeux dite O.T.J., administrés en partie par la Fabrique paroissiale, les terrains de l’École de Léry serviront quelque peu aux loisirs locaux.


Aussi, de 1951 à 1956, on utilisera un petit centre des loisirs, bâti sur la 97e rue Est à Beauceville : terrain de balle-molle et patinoire extérieure, entre autres. En 1956, ce premier centre moderne des loisirs devient le Manège militaire. Enfin, l’inauguration du Centre Culturel de Beauceville en 1967. Il est situé tout prêt du futur site de l’Aréna de Beauceville dont les lettres patentes sont obtenues en 1971.

Centre Culturel devenu le Centre des Loisirs en 2011
En fin d’année 2009, on annonce la rénovation prochaine de l’aréna : remplacement du système de réfrigération et de chauffage, la réfection de la toiture, l’ajout d’une salle de réunion et de deux chambres de joueurs.

En 1953, Mme veuve Théodore Poulin, maçon, montre au journaliste de L'Éclaireur une photo de 1892. Il semble q'un des premiers clubs de baseball de Beauceville y apparaît:  Nelson Blanchet, Joseph Turmel. J.H. Desrochers, Rodolphe Boivin, J.A. Gaulin, Louis Bernard, Cyrille Grondin (maintenant de Saint-Georges), Godefry Got Ti-Bé Bernard...

Ainsi, les frères Louis, Olivier et Elzéar Bernard, après avoir passé quelques années à Waterville aux États-Unis, auraient fait vivre ce sport à Saint-François-de-Beauce. Le site des joutes: le terrain de Gustave et Corinne de Léry, à l'emplacement de la future maison de Séraphin Bolduc, habitée plus tard par le Dr Jean-Paul Voyer.

Les sports d’hiver ont toujours eu la faveur populaire. Autrefois, on jouait au hockey sur la rivière Chaudière, sur les étangs et pourquoi pas dans la rue même!
Quant au ski, les pentes de la rivière du Moulin sont propices aux amateurs de folles descentes. En 1948, sous les auspices de l’abbé Charles-Eugène Houde, le Centre de ski de Beauceville s’organise. En 1969, le Club Motoneige Beauceville se localise au rang de La Plée et aujourd’hui ses sentiers sillonnent sur près de soixante kilomètres. Ringuette et  ballon-balai ont eu aussi leurs heures de gloire. En 1973, La Corporation des sports mineurs de Beauceville voit à structurer les sports locaux. Depuis 1975, le très populaire Tournoi Atome Rotary se déroule devant des assistances nombreuses. En 1978, Le Club de patinage artistique Beauceville est fondé.

Comme Sainte-Marie a un club de hockey qui porte le nom du député Henri S. Béland, Le député et sénateur, le Dr Joseph Godbout (1850-1923)de Beauceville possède son Canadien de Beauceville Ligue de Beauce compte d
éjà une équipe de hockey de Beauceville dans ses rangs. Dans les années 1950, surnommés les tueurs de la Beauce, les hockeyeurs jouent leurs séries hors saison au Colisée de Québec. On organise même de tumultueux voyages en train pour la Vieille Capitale. dans la décennie 1920. Né vers 1925, la

À cette époque, au hockey, le Club L’Éclaireur attire bien des spectateurs. L’Hôtel Beauceville de Beaudoin Poulin évolue aussi à cette époque. De 1955 à 1964, le Manoir des Ormes de Maurice et Gilles Grondin entre dans la compétition contre, entre  autres, un jeune hôtelier de Saint-Georges, Victor Loubier (1929-), nouveau propriétaire du Manoir Chaudière en 1954.

Gilles Lacombe de Beauceville a conçu des cartes de tous les joueurs de hockey de l’édition 1975 du P.-H. Bernard. Le journal L’Éclaireur-Progrès, la photogaphe de l’équipe Diane Fortin et la statisticienne Andrée Roy ont collaboré.

De 1964 à 1984, la r
elève sera assurée par un mordu du hockey, Paul-Henri Bernard. Le Club de hockey P.H. Bernard est né. La belle époque des Noël Cloutier, Paulo Laflamme, Hugues Veilleux, Yves Veilleux, Marc-André Veilleux, Jean-Hugues Laflamme, Léobrod Morin, Gilbert Dionne, Roger Lachance, Réjean Rosa, Louis Michaud, Serge Rodrigue, Jacques Quirion.

Gilles Bernier, journaliste sportif de la radio CKRB avait un rare talent pour aiguiser l’animosité entre Saint-Georges et Beauceville. Du théâtre-réalité loufoque : Bernier trouve un match ennuyant, alors il lit son journal à l’envers, au vu et au su de la foule! Beauceville, selon le grand Gilles, est un petit village, il se promène dans les coins de patinoire avec un fanal…et la foule le hue à pleins poumons. Pendant l’hiver, Beauceville devenait un véritable clan!  



  

Richard Bolduc (1959–1984)

Né à Beauceville le 27 juin 1959, fils de Renald Bolduc à Louis-Philippe et de Claire Poulin à Trefflé.

À 3½ ans, Richard découvre déjà la passion du hockey. À ce jeune âge, il met ses premiers patins et patine régulièrement au Collège des Frères Maristes.

À 5 ans, il est choisi pour faire la mascotte au tournoi d’hockey Pee-Wee du Carnaval de Québec, au Colisée. Il patine et porte le numéro « ½ » au dos de son chandail.

Il pratique son hockey mineur à Beauceville et pendant ces années,il fait partie des meilleurs joueurs. Déjà dans les Pee-Wee, pendant un tournoi, il avait fait 5 buts dans la même partie. C’est sur cette lancée que Richard a poursuivi sa carrière d’hockey.

En 1977-1978, il gagne le trophée du meilleur compteur de la ligue Midget. Pendant cette même année, à l’âge de 17 ans, il joue plusieurs parties pour le P.-H.Bernard de Beauceville pour la Ligue de Beauce où il est le plus jeune joueur à accéder à ce calibre de hockey.

En 1978-1979, il fait partie de la Ligue de Hockey Collégial AAA pour les Faucons de Lévis.

En 1979-1980, il joint la ligue de Hockey Collégial AAA pour les Condors de St-Georges où il avait été choisi pour faire partie de l’équipe étoile du Collégial AAA.

Toujours en 1979-1980, il est invité à faire le camp d’entraînement des Blackhawks de Chicago de la ligue nationale de hockey, mais décline l’invitation pour poursuivre ses études universitaires, qui pour lui était une priorité.

En 1980, il est repêché par les Inuk de Chicoutimi, ligue universitaire de hockey et excelle pendant 4 ans. Durant ces années, il est honoré à plusieurs reprises et fait régulièrement la une des journaux du Saguenay :

Il est le joueur le plus utile à son équipe et se situe toujours parmi les meilleurs compteurs de la ligue universitaire du Québec. Richard, ce grand « gaillard » de 6’2 ayant un style unique à lui-même, gauché, il pouvait jouer des 2 sens. D’ailleurs dans un article du journal de Québec, un entraîneur d’une équipe adverse mentionne : « Richard Bolduc est sans aucun doute le meilleur joueur de la ligue universitaire du Québec ».

En 1982-1983, il reçoit le trophée de l’athlète masculin par excellence de l’année à l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC).

En 1983, il mérite le titre d’ambassadeur sportif Beauceron en hockey majeur sur la scène sportive québécoise ou canadienne.

En 1984, en plus d’être un excellent joueur de hockey, il joue dans un circuit de balle molle et trouve le moyen de faire sa marque, il laisse parler sa balle rapide au cours de l’été,  « La rapide, l’atout de Bolduc », tel que le décrit un journal quotidien. Pendant cet été, il gagne le trophée du meilleur lanceur du Saguenay Lac-Saint-Jean.

Pendant toutes ces années, Richard a complété un baccalauréat en administration tout en pratiquant son sport favori. Ses études lui ont permis d’obtenir le titre de directeur général de la municipalité de Bégin au Lac St-Jean où il a été admirablement apprécié et aimé.

C’est en revenant d’un tournoi de hockey d’Alma au Lac St-Jean, le 8 décembre 1984 que Richard,âgé de 25 ans, a malheureusement perdu la vie dans un tragique accident de la route. Aimant la vie, promis à un bel avenir, il a vu du coup tous ses rêves anéantis.

En 1985, pendant une partie de hockey des Inuk de Chicoutimi, à l’aréna de Ville La Baie où Richard a évolué pendant  4 ans, l’organisation a décidé de retirer le gilet du grand numéro « 20 », en son honneur.

En 1985, Beauceville honore ses athlètes et institue cette année-là le trophée « Richard Bolduc », athlète beaucevillois. Trophée remis aux athlètes qui concilient sport et études.

Garçon de bien, respectueux, d’une personnalité caractérisée par effort et persévérance, et porteur d’une bonne humeur communicative, la disparition de Richard Bolduc a laissé un grand vide. Nous nous souvenons de ce qu’il a été et ce qu’il sera à jamais.

Source: Famille Bolduc



Ambassadeur sportif beauceron
 




Mérite sportif UQAC 1982-1983

                     
  Remise de trophée
           Chandail # 20 retiré à l'aréna de ville La Baie


Jérome Bernard et Vanessa Drouin


Fils d’Alain Bernard et de Lise Normandin, du 20 au 22 mai 2016, le karatéka, catégorie moins de 70 kg, Jérôme Bernard participe, à Ottawa, au championnat canadien de la World Karate and Kickboxing Commission (WKC).

 

Quant à elle, Vanessa Drouin de Saint-Simon-les-Mines est championne du monde en combat moins de 70 kg. À l’automne 2016, à Dublin en Irlande, cette équipe se classe alors 4e au monde. En kata synchronisé, Drouin et Bernard font équipe. Bernard compétitionne aussi en kata armé traditionnel et créatif.

 

Ils sont membres des Studios Unis de Saint-Georges de Beauce.


Photo: EnBeauce.Com

 

 


Stéphane Veilleux est né le 16 novembre 1981 à Beauceville. Après avoir évolué pour le Beauce-Amiante et les Commandeurs de Lévis–Lauzon en catégorie Midget AAA du Québec, cet ailier gauche évolue dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec avec les Tigres de Victoriaville et les Foreurs de Val d'Or. Il participe au tournoi de la Coupe Memorial en 2001 sans toutefois le gagner. Par la suite, il joint les Aeros de Houston de la LAH. En 2002-2003, il gagne la Coupe Calder avec les Aeros de Houston. Il partagera la saison suivante entre les Aeros et le Wild du Minnesota, à titre de choix de 3e ronde en 2001.

 En 2005-2006, il s'impose finalement de façon définitive avec le Wild. Il joue ensuite pour le Lightning de Tampa Bay. En 2010-2011, il évolue pour le Blues Espoo en Finlande et le HC-Ambri-Piotta en Suisse. En 2011-2012, il se joint aux Devils d’Albany (LAH) et aux Devils du New Jersey, dans la LNH. À la fin février 2012, le Beaucevillois passe aux Wild du Minnesota. 

De 2013 à 2015, Stéphane évolue pour Iowa Wild AHL ET LE Wild du Minnesota de la LNH.

Pour les saisons 2015-2016 et 2016-2017, Stéphane Veilleux débute une fin de carrière pour les OJI Eagles du Japon, au sein de la Asia League Ice Hockey. Il joue pour Tomakomai, une ville de 173 000 habitants,  dans l’île de Hokkaido, au nord du Japon.

 Statistiques personnelles : http://www.nhl.com/ice/fr/player.htm?id=8469542

 (Sources: Wikepedia et Éclaireur-Progrès,  Photo: Richard Poulin, En Beauce.com)

http://video.wild.nhl.com/videocenter/console?hlp=8469542&lang=en

http://video.wild.nhl.com/videocenter/console?hlp=8469542&lang=en

Fils de René Poulin à Polycarpe et de Lise Roy à Léopold,  Maxime Poulin est né à Beauceville, le 20 octobre 1976. Cependant, il grandira à Saint-Jérôme.

Passionné de baseball depuis son enfance.  Il mesure 5 pieds et 10 pouces. Il frappe de la gauche et lance de la droite. De tous les joueurs Québécois, Maxime Poulin est probablement le plus méconnu de tous les professionnels par les amateurs de baseball du Québec.

Il débute sa carrière avec les Bisons de Saint-Eustache de la Ligue de Baseball Junior Élite du Québec. Par la suite, Poulin joue en Louisiane (1998 Bayou, Ligue Texas-Louisiane), en Colombie ainsi qu’en Australie. Membre de l'équipe québécoise ayant remporté l'argent au Jeux d'été du Canada en 1997.En 1999, Maxime participe au premier camp d’essai des Capitales de Québec, mais n’est pas retenu.

De 2001 à 2008, il fait sa marque comme joueur d’arrêt-court et lanceur avec les Goldeyes de Winnipeg de la Northern League. Rapide, énergique avec un gant fiable, il éblouit les amateurs de Winnipeg avec ses prouesses défensives et sa régularité en attaque. Il est de l'équipe d'étoiles de la Northern League  pendant trois saisons. Il a fait parti de l’équipe canadienne en 2003 à la Coupe du Monde à la Havane, Cuba, et est toujours l'arrêt-court de l'équipe canadienne actuelle.

 En 2011, son chandail no 6 est d’ailleurs retiré par les Goldeyes. Depuis la saison 2013, il et entraineur-adjoint des Aigles de Trois-Rivières de la Ligue de baseball CanAm. En septembre 2015, les Aigles de Trois-Rivières sont champions de la Ligue Can-Am.

 

D’autre part, agressé sexuellement dans son enfance, Max Poulin joint l’organisme Au-delà des frontières en vue de dénoncer de tels abus.

https://www.facebook.com/video/video.php?v=10150153703361959

André Garant

Sources :

Dinelle baseball, Maxime Poulain, site web

Geocites archives Sources :

Baseball

La liberté, Winnipeg

LEBQ, Denis Ouellet, 9 nov. 2008

Le Soleil,  Carl Tardif, 24 juillet 2007

Ligue de baseball CaAm, site internet

Site web des Aigles de Trois-Rivières

Winnipeg Sun, Fan show Poulin the love, Aaron Cook, 13 juin 2011



Né le 3 juin 1981 à Beauceville,  Jean-Philippe Sylvain est le fils de Gervais Sylvain et de Pierrette Roy. À 14 ans, Il fait ses débuts comme officiel au hockey. En 2002 il gradue au sein du PAEP (Programme d'acquisition d'une expérience professionnelle) . En 2004 il débute comme juge de ligne dans la Ligue Junior Majeur du Québec. Deux saisons plus tard, Jean-Philippe devient arbitre. Il est choisi la même année par Hockey Canada parmi les dix-sept arbitres du Défi mondial des moins de 17 ans. À Sherbrooke, en 2006, il est nommé arbitre de l'année au Gala du Mérite sportif.

 En septembre 2008, Jean-Philippe  prend congé de son emploi de policier en Estrie afin d’arbitrer dans la Central Hockey Ligue, au Texas dans le sud des États-Unis. Il officiera environ quatre-vingts matchs. Les parties ont lieu dans neuf États différents Son but demeure d’accéder aux circuits supérieurs et éventuellement graduer dans la ligue américaine et même au sein de la ligue nationale. De retour au Québec, il poursuit sa carrière dans la LHJMQ, à titre d’arbitre en chef.   En 2009, il fait un  retour dans la Ligue de Hockey Junior Majeur du Québec et à sa profession de policier.      

En 2012, il atteint le grade 6 au niveau de l'arbitrage. Ainsi peut-il arbitrer les championnats mondiaux juniors.  D'ailleurs, le 7 septembre 2012, Jean-Philippe Sylvain est un des trois arbitres de la Ligue Junior Majeur du Québec à participer  au camp des officiels de la LNH qui se tient à Toronto. Cette sélection fait suite aux évaluations reçues par les superviseurs de la LNH au cours de la dernière saison de la LHJMQ. Leur participation  à ce camp devrait leur permettre de travailler à des niveaux supérieurs, telle la Ligue Américaine de Hockey.

Lors de la saison 2012-2013, il a la chance d'arbitrer une vingtaine de matchs dans la LAH ainsi que de faire partie du groupe d'officiels de la Coupe Mémorial  2013. Depuis dix ans, Jean-Philippe Sylvain est également titulaire lors des stages de formation.


 http://www.lhjmq.qc.ca/video/index/id/1369425864  
Participe en tant qu'arbitre à la  Super finale de la  dix-septième édition de la Coupe continentale de hockey sur glace, une compétition européenne de clubs organisée par la Fédération internationale de hockey sur glace (IIHF). Elle débute le 27 septembre 2013. La Super finale a lieu en France. Elle se tient du 10 au 12 janvier 2014 à l'Île Lacroix à Rouen1.
Jean-Philippe Sylvain, officiel issu du Programme provincial des officiels élites (PPOE) de Hockey Québec et provenant de la région de l'Estrie, a été sélectionné par la Fédération Internationale de Hockey sur Glace (FIHG) pour la super-finale de la Coupe continentale qui aura lieu du 10 au 12 janvier 2014 à l'Île Lacroix à Rouen, France.
 
Cette super-finale s'agit du point culminant d'une compétition européenne de quatre rondes et regroupera quatre équipes finalistes, soit le Donbass Donetsk (Ukraine), les Dragons de Rouen (France), l'Asiago Hockey (Italie) et les Oilers de Stavanger (Norvège).
 
Hockey Québec profite de cette occasion afin de souhaiter la meilleure des chances à Jean-Philippe dans le cadre de cette compétition et le félicite pour sa nomination ! Premier officiel Nord-Americain à être arbitre en chef pour ce tournoi.


Fin avril 2014, Jean-Philippe se rend arbitrer à Séoul, en Corée du sud, lors du championnat du monde senior 1, groupe A.
Janvier 2015: http://www.lerefletdulac.com/Sports/Hockey/2015-01-23/article-4018250/Un-arbitre-%26laquo%3Betoile%26raquo%3B-au-Tournoi-atome-pee-wee/1

Du 26 décembre 2015 au 5 janvier 2016, Jean-Philippe sera un officiel du Championnat mondial de hockey junior. Cette prestigieuse compétition annuelle se déroule à Helsinki en Finlande.


http://www.journaldequebec.com/2015/12/12/jean-philippe-sylvain-fera-regner-la-loi-au-championnat-mondial-junior

__________________________________

 

Fils de Léandre Cloutier à Odilon et Lise Roy à Émile, Kévin Cloutier est né à Beauceville, le 16 novembre 1980.

Arrivé sur le tard dans le milieu du hockey, Kevin Cloutier évolue, au fil des ans, pour : Bantam AA Beauce-Amiante, Midget AAA Commandeurs de Lévis,

1997-2000 : Ligue de Hockey Junior Majeur du Québec (Huskies de Rouyn-Noranda)

2000-2001 :  Ligue de Hockey Junior Majeur du Québec (Screaming Eagles du Cap-Breton).

2001-2002 : Repêché par les Blues de St. Louis de la Ligue Nationale de Hockey, on le cède à la Ligue East Coast aux Rivermen de Peoria, en Illinois.

2002-2003 : Ligue East Coast pour les Ice Pilots de Pensacola, en Floride.

2003-2005: Ligue de Hockey Senior du Québec devenue la Ligue Ligue nord-américaine, au sein du Club Garaga de Saint-Georges-de-Beauce.

2005-2010 : Ligue Ligue nord-américaine, au sein du Club CRS Express de Saint-Georges-de-Beauce.

2009 : Une demi-saison pour le Hockey-Club La Chaux-de-Fond en Suisse

Revenu en Beauce en janvier 2010, Kevin retourne jouer  pour la formation du CRS Express de Saint-Georges-de-Beauce, toujours dans la Ligue nord-américaine de hockey.

En 2011, cette équipe devient la propriété du Cool FM 103,5 de Saint-Georges. À l'été 2011, Kévin figure au 4e rang des meilleurs marqueurs de l'histoire de la ligue (585 points). Il est aussi au 11e  rang pour le nombre de buts marqués (197 buts) et au 4e rang pour le nombre de passes (388 passes). Honneurs dans la Ligue nord-américaine de hockey

2008-2009 : remporte le Trophée Claude Larose remis au joueur le plus utile à son équipe, le Trophée Guy Lafleur remis au meilleur marqueur et élu sur l'équipe d'étoiles.

2009-2010 : gagne de la Coupe Futura avec le CRS Express de Saint-Georges.

2010-2011 : remporte le Trophée Guy Lafleur remis au meilleur marqueur, le Trophée Maurice Richard remis au meilleur buteur, le Trophée Claude Larose remis au joueur le plus utile à son équipe et élu sur l'équipe d'étoiles.

Depuis le 27 avril 2012, Kevin Cloutier est joueur-actionnaire du Club Cool FM.

2013- Kévin Cloutier remporte le prix Guy Lafleur et quitte le Cool-Fm pour la formation HC Ajoie, équipe de la ligue nationale B basée à Porrentruy en Suisse

2014- Kevin est nommé capitaine du Club de hockey susse HC  Ajoie

2015 -Kévin revient en Beauce.

Sources :

-          Wikipedia

-          LNAH, Kévin Cloutier, un vrai Beauceron, Réal Labbé, 30 novembre 2010

-          L'Éclaireur mai 2013




Gaston

Quant au cyclisme, il est très populaire. En 1958, Gaston Roy à Raymond remporte son 3e trophée de championnat cycliste de Beauce. Beaucevillois un certain temps, Jean-Baptiste Béland (1904-1996) se mesure souvent à la course à pied contre des chevaux, des automobiles et d’autres sportifs. En 1932, Baptiste parcourt Lévis-Beauceville en 5 heures et demie.



Yvan Cliche

Qui de mieux à Beauceville que Yvan Cliche à Charles-Édouard pour éveiller d’excellents souvenirs de la nage à la brasse dece spécialiste des grandes distances. Né en 1940, Yvan Cliche se mesure à la Manche en 1963 et 1967. Bâti en 1967, le Centre culturel forme des jeunes en nage synchronisée et en natation de tous styles. Ainsi, le 15 mai 2004, la piscine semi-olympique de Beauceville est baptisée, Piscine Yvan-Cliche. Enfin, en janvier 2005, Yvan Cliche est intronisé Ambassadeur beauceron au Gala du Mérite sportif beauceron. 

La pêche est pratiquée ici et là sur les nombreux plans d’eau : le bassin des Rapides du Diable et ses maskinongés vigoureux. En 1961, l’Association du Sportsman Beauceville est mise sur pied au Lac Rond. Au fil des ans, les quilles avec Gilles Grondin, Pierre Paquet et Ginette Loubier.



L’haltérophilie est l’affaire de Jean-Sébastien Rhéaume, détenteur   de quelques titres canadiens, compétitionne au championnat du monde.

La boxe et  Yvon Poulin, Jean-Marie Veilleux, Claude Nadeau. En 2000, Le Club de VTT les Jarrets Noirs. 


N’oublions surtout pas le Club de golf de Beauceville qui inaugure son parcours de dix-huit trous en juin 1991.

C'est en 1986 que l'idée de construire un club de golf à Beauceville a pris naissance. Ce projet fut mené à terme avec brio par les fondateurs suivants: François Bolduc, Michel Cliche, Gérard Raymond Rodrigue, Emmanuel Roy et Hilaire Turmel.

Autant il est vrai que ces derniers furent les pionniers, c'est cependant par l'engagement, la contribution financière de tous les membres ainsi que le travail acharné de nombreux bénévoles que le club de Beauceville progresse constamment.

C'est en juin 1991, à sa deuxième saison d'opération, que l'ouverture officielle des 18 trous eut lieu. Depuis ce temps, le Club de Golf de Beauceville est en constante évolution toujours dans le but d'offrir un terrain de qualité supérieure digne des Beaucerons.

http://www.golfbeauceville.net/

Ce club très accueillant pour les membres et les visiteurs peut se vanter d'être parmi les plus beaux de la Vallée de la Chaudière.

Le Pro

Alain Simard a commencé à s'intéresser au golf dès l'âge de 7 ans. Demeurant tout près du Club de Golf à Sainte-Marie. Il a eu son baptême du golf tout jeune.

Après avoir travaillé comme caddie, préposé à l'allée d'entraînement et préposé à la boutique, Vincent Sirianni en fait son adjoint dès l'âge de 18 ans.

Le premier professionnel du Club de Golf de Beauceville a été recruté en 1993. Aujourd'hui, à sa 21e saison, M. Simard occupe le poste de pro-gestionnaire.

Une personne très sociable et franche avec beaucoup d'entregent saura vous accueillir chaleureusement autant dans sa boutique, sur les aires d'entraînement que sur le magnifique parcours du Club de Golf de Beauceville

Source: Club de golf Beauceville

   Josée Doyon

Fille de Jean-Louis Doyon et de Céline Labbé, Josée Doyon est une adepte du Club de golf de Beauceville.

En juin 2015, Josée Doyon, étudiante en sciences politiques à l'Université Kent State,en Ohio, a fait son entrée parmi les 50 meilleures golfeuses amateures au monde selon le World Amateur Golf Ranking.

Non seulement domine-t-elle la scène québécoise, mais Doyon a aussi fait ses marques sur le circuit universitaire américain de la NCAA en 2015. Elle occupe présentement le 42e rang mondial, en plus d'être la Canadienne la mieux classée!



Source: Golf Québec

Enfin, si les sports sont en santé à Beauceville, on en est redevable, entre autres, aux bénévoles tels, Gilles Veilleux, Fernand Poulin (1926-1980), Viateur Veilleux (1916-1973) , Roland Cloutier (1921-2008), Bertrand Cloutier, Jules Cloutier (1934-1999), William Lessard (1931-2001), Roland Rodrigue (19?-1983), Jacques Roy (1934-2000), Roger Poulin, Jean-Luc Maheux (1939-1996).les papas-mamans taxis de leurs jeunes enfants sportifs et tous les oubliés au grand cœur.

Enfin, soulignons la sélection de
Marie-Philip Poulin dans l'équipe olympique féminine canadienne de hockey sur glace aux Jeux Olympiques de Vancouver 2010.

Julie Poulin
Fille de Lyna Lapointe et de Marc Poulin, Julie Poulin (1983-) est une joueuse de hockey féminin. Elle évolue à la défense. Ces dernières années, elle a fait partie des Titans de Limoilou, nommée recrue de l’année 2000-2001 et est sélectionnée sur Équipe Québec. Ensuite, de 2004 à 2006, elle est recrutée par les Black Bears de l’Université du  Maine (prix de la mention honorable 2004-2005). En 2006-2007, le Boston University requiert les précieux services de cette Beaucevilloise.

Dave Boulet

Fils d’Yvon Boulet et de Gaétane Gagnon, le Beaucevillois Dave Boulet (1975-) occupe, depuis 2006, la direction du Parc national d’Anticosti. Entre autres, la Pourvoirie Sépaq Anticosti est sans conteste la plus grande et de la plus importante pourvoirie au monde. Pour plus de détails, voir la section Coups de chapeau.
Mario Huot

Mario Huot  à André est le fondateur de la revue Aventure chasse et Pêche.Il fut aussi un collaborateur de Maryo Pépin de Buck Expert. Mario compile une trentaine d'années de vécu de chasse. Vers 1992, il s'est mis à produire des films de chasse.  Il  diffuse le fruit de ses périples un peu partout au Canada, du Yukon à Terre-Neuve, aux États-Unis, et même en Afrique du Sud. Grizzlys, caribous, loups, zèbres, éléphants.        
http://aventuresexpress.com/
Jean-Sébastien Rhéaume

L’haltérophilie est l’affaire de Jean-Sébastien Rhéaume, détenteur   de quelques titres  canadiens, compétitionne au Championnat du monde. En 2010, il fracasse la prestigieuse marque de dix fois son poids corporel au combiné; ce plateau n’a été atteint que douze fois depuis la fondation de la Fédération canadienne de dynamophilie en 1974.      
En 2014, Rhéaume est un membre de l’équipe du Cardio Gym de Saint-Georges. Celui-ci est entrainé par Dave Roy. Le Beauceron a terminé premier dans sa catégorie 
                                

  Catherine Fortin

En juillet 2010, la Beaucevilloise Audrey Poulin  fille de Serge Poulin et de Louise Lessard, participe activement au championnat canadien de la World Karate Association, tenu à Hull. Elle s’est classée première en kata musical et en combat; elle devient donc deux fois championne canadienne. Elle décroche ainsi son laisser-passer au championnat mondial de novembre 2010 à Benidorm, en Espagne.





Florence Duval (Christian Duval et Johanne Lapointe) est déjà détentrice en 2009 d’un Élitas au Gala du Mérite sportif beauceron, catégorie soccer mineur. En début juillet 2011, elle est sélectionnée pour faire partie de l’équipe de soccer féminin U14 du Québec aux championnats nationaux à Laval.

Le 18 mai 2012, lors de la soirée La Beaucevilloise, Florence reçoit un Lauréat du Mérite municipal.

En juillet 2013, à Thunder Bay (Ontario),contre l’Alberta, elle enfile le but victorieux. Florence évolue dans la Ligue élite du Québec ( U16 AAA) avec les Rapides de Chaudière-Ouest en saison régulière . Elle s’entraîne au Centre national de haute performance à Laval depuis  maintenant deux ans.
 

Le 24 mars 2012, lors du gala de la Fédération régionale de la Capitale Nationale/Chaudière-Appalaches, Rosalie Chabot (Jocelyn Chabot et Sophie Veilleuxdu Club de Patinage Artistique de Beauceville, obtient le trophée et le titre de patineuse de compétition de Patinage Canada de moins de 14 ans 2011-2012. De plus,  on lui décerne   un méritas et une bourse pour s’être taillée une place au sein d’Équipe Québec et une médaille d’or pour l’obtention de son test or en danse.

Le 28 avril 2012, le gala des Lauréats de patinage Québec se tient à Shawinigan.  Rosalie Chabot y reçoit alors  une mention honorifique pour son titre de vice-championne canadienne pré-novice 2011-2012.  Enfin, le 18 mai 2012, lors de la soirée La Beaucevilloise, elle décroche un lauréat  Mérite municipal.

En août 2013, à Boisbriand, Rosalie remporte la médaille d’or au programme court. Elle a aussi terminé en seconde position lors du programme long.Du 15 au 19 juillet 2014, Rosalie participait au Philadelphia Summer Championship. Elle en était à sa 1re compétition junior. La Beaucevilloise s’est classée 3e  au programme court et 5e place pour le programme libre. Le pointage final de ses deux programmes lui a mérité la médaille de bronze.

En  2012-2013 , Richard Jolicoeur (Godefroy Jolicoeur et Huguette Bolduc) devient le nouvel entraineur de la ligne défensive de l’équipe de football du Rouge et Or de l’Université Laval. Le dossier sportif de Jolicoeur, ex-joueur étoile des Gee Gees d’Ottawa, est éloquent : associé aux Dragons de Beauce-Etchemin dans le réseau midget AAA depuis 15 ans dans différents rôles (gagnant du Ballon d’argent en 2005-2006), il a mené la formation des Élites de Québec/Chaudière-Appalaches au titre du Challenge Wilson de 1999 à 2001, et entraîneur-chef des Condors de Beauce-Appalaches en 2002.







Fils de Jacques Loubier  et de Gilberte Poulin, Dave Loubier (1969-) est un enseignant de formation. Aussi, en 2013, il en est à sa 17e saison d’arbitre. Après son dernier passage comme joueur de hockey Midget, le Beaucevillois   Dave Loubier évolue à titre d’arbitre dans la ligue junior AAA du Québec. En 1997, il débute l’arbitrage dans la Ligue semi-professionnelle du Québec.

Dave Loubier se dit très heureux dans la Ligue Nord Américaine de Hockey. Au Canada, il demeure un des deux seuls arbitres de niveau six.( voir Jean-Philippe Sylvain) «Cette certification leur permet d’officier lors de compétitions nationales et internationales comme la Coupe Allan de 2004, par exemple. (…)Pour se maintenir en bonne condition physique et arriver en forme sur les glaces du circuit, le Beauceron pratique régulièrement la course à pied et le vélo.» Père de quatre enfants, il participe à d’exigeantes compétitions Ironman.

Le sept septembre 2013, Dave participait au demi-Ironman de Montréal où il enregistra son meilleur temps au cours des quatre dernières années. Il compléta l’épreuve en seulement 5 heures 12 minutes (43 min. de nage, 151 min. de vélo et 111 min. de course). Fait encore plus impressionnant, Dave a réussi cet été à boucler l’exigeant parcours complet de l’Ironman 70.3 Mont-Tremblant, pour une deuxième année consécutive!»

André Garant

Source :

LNAH, Éric Veilleux, 20 septembre 2003



 
Qui est celui qui a déniché Martin Brodeur? Claude Carrier est né le 8 juillet 1948 à Beauceville. Il est le fils de Charles Carrier à Onésime (1918-1992) et de Marguerite Plante à Philippe (1924-1975). Claude est le frère de Lynda et Serge Carrier.

                                                                     



Marie-Philip Poulin, la fierté de Beauceville

 





Le journaliste sportif Marc Simoneau (1940-2013) naît à Montmagny le 19 septembre 1940; il décède à Québec le 3 mai 2013. Il est le fils de Jean Simoneau (1914-1958), né à Saint-Gervais de Bellechasse, marié en 1939, à Saint-Thomas de Montmagny, à Élisabeth Labonté à Philias. En 1968, à Giffard, Marc Simoneau épouse Madeleine Lavoie, fille de Marcel Lavoie et d’Alberta Duplain. Le 12 mai 2014, dans l’arrondissement de Beauport, à Québec, l’Aréna de Giffard est renommé Complexe Sportif Marc-Simoneau.

Le 1er juillet 1873, le grand-père de Marc Simoneau, Ferdinand Simoneau (1904-1945), fils de Jean Simoneau et de Rose-de-Lima Demers naît à Saint-Lambert-de-Lauzon, Lévis. À Saint-Isidore de Dorchester, le 5 juillet 1904, Ferdinand épouse Adélia Vien à Joseph. En 1918,  Ferdinand Simoneau est recensé cultivateur à Saint-Gervais de Bellechasse. Ainsi, après 1918, Ferdinand devient boulanger au rang Saint-Charles de l’est de Beauceville. En 1920 et 1923, naissent à Beauceville deux fils de Ferdinand. En 1931, un fils de Ferdinand, Ovila se marie à Saint-Thomas de Montmagny. Ferdinand Simoneau décède à Montmagny le 27 avril 1945.

                               Ferdinand Simoneau, ancien boulanger du rang St-Charles, le 14 mars 1921.


 

Notons quelques prix remportés par des Beaucevillois (es) au Gala du Mérite sportif beauceron:  

-         Temple de la renommée :

-         1979  Gilles Veilleux 

-         1987  Paul-Henri Bernard 

-         1990  Roland Cloutier

-         1992  Magella Busque 

-         1997  Denis Cloutier 

-         1998  Jean-Hugues Laflamme

-         2004  Gaston Roy 

-         2008  Noël Cloutier

-         Ambassadeur beauceron :

-         1983  Richard Bolduc hockey

-         1983  Lucien Rodrigue tennis

-         1985-1986  Richard Jolicoeur football

-         1992  Stéphane Lessard hockey

-         1992  Michel Mercier badminton

-         1992  Luc Rodrigue tir au pistolet

-         2004  Yvan Cliche natation

-         2009  Claude Carrier hockey

-         Organisme de l’année :

-         2001  Tournoi Atome Rotary

-         Événement de l’année :

-         1986  Grand Prix Cycliste de Beauce

-         2004  Le match des Anciens de la Ligue de Beauce

 -        2010   Célébrons avec nos athlètes – finale olympique et défilé hommage à Beauceville

-         Athlète de l’année :

-         2003  Jean-Sébastien Rhéaume dynamophilie bronze

-         2006  Marie-Philip Poulin hockey bronze 

-         2008 Marie-Philip Poulin hockey, argent

-         2010 Marie-Philip Poulin hockey, or

-          Élitas :

-          1978   Alain Lessard Sports scolaires

-          1978-1979 Lucien Rodrigue ski de fond

-         1978  Mario Poirier  balle molle

-         1979  Alain Lessard balle molle

-         1979  Roland Veilleux soccer

-         1979  Caroline Poulin patinage artistique

-         1982  Lucien Rodrigue tennis

-         1985-1986 et 1989 Alain Desranleau ski de fond

-         1992-1993  Guylaine Veilleux natation

-         1995  Pascal Bernard hockey

-         1995  Frédéric Daigle tennis

-         1998  Jean-François Veilleux golf (Sept championnats au Beauce Open de  

           2001 à 2004 et de 2006 à 2008),

-         1996  Jérôme Lavoie soccer

-          2000  Xavier Francoeur footbal

-          2001, 2004 et 2006 Élisabeth Poulin gymnastique

-         2001  Andrée Roy dynamophilie

-         2001 et 2004 Élisabeth Poulin gymnastique

-         2002-2003-2004 Jean-Sébastien Rhéaume dynamophilie

-         2003  Pier-Samuel Poulin  badminton

-         2003  Catherine  Fortin golf

-         2007  Denis Giroux culturisme

-         2008  Martine Bernard arts martiaux

             -          2009  et 2011  Florence Duval soccer mineur

             -          2010   Lisa-Marie Poulin, gymnastique
                         
             -          2010   Marie-Philip Poulin, hockey

             -          2011   Virginie Poulin, gymnastique
                           
             -          2011-2012  Rosalie Chabot, patinage artistique
 
             -          2011   Dave Loubier, triathlon -    

             -        Bénévole de l’année :

-         1979  Danielle Fortin

-        Prix majeur:

-         2012  Steeve Giroux, bénévole de l'année

-         2012 Mélissa Boucher entraîneur de l'année, patinage artistique


André Garant

Sources photos:

Sport Illustrated

LHJMQ

Andrée Roy

Web


                                                                               










    


    








Comments