Clins d’œil historiques


L’excellence de Beaucevillois, Beaucevilloises ne se conjugue pas seulement au passé. Sur le présent site internet, l’abondance de textes noie parfois des faits historiques notoires.

Pour accéder rapidement au sujet de votre recherche, taper les mots-vedettes dans la fenêtre de recherche en haut  à droite de l’ACCUEIL et voir au bas gauche de l’Accueil, consulter le PLAN DU SITE.

Voici des événements dignes de manchettes journalistiques :

Au Québec, la Beauce voisine le Maine. La Beauce de France avoisine le Maine.

Le seigneur François-Pierre Rigaud-Vaudreuil a laissé son nom à Saint-François-de-Beauce.

En 1737, la seigneurie Aubert-Gallion (ouest de Saint-Georges) est concédée, événement rare,  à une femme, Marie-Thérèse de Lalande Gayon.

Le frère du chef patriote Louis-Joseph Papineau fut curé à Saint-François en 1826-1828.

À chaque année, plusieurs touristes viennent admirer une pièce rare du patrimoine religieux du Québec, le tabernacle de la sacristie, datant de 1815, sculpté par François Baillargé.

Voisine de la Polyvalente Saint-François, la statue du Sacré-Cœur et les deux anges porte-candélabres de la sacristie sont l’œuvre du célèbre sculpteur Louis Jobin…auteur de la renommée statue devant l’église du secteur ouest de Saint-Georges-de-Beauce.

En 1846, la rivière Gilbert (jadis de Saint-François-de-Beauce) est le théâtre de la première ruée vers l’or au Canada.

Avant 1925, Notre-Dame-des-Pins, Saint-Simon-les-Mines et Saint-Alfred faisaient partie du Beauceville de jadis.

Virtuose du piano, Thérèse Lacombe (1927-) occupa la direction du Service des Auditions et des Distributions de  Radio-Canada.

Le Beaucevillois Raoul Roy (1914-1996) à Cléophas à Léger  est le fondateur de l’Action socialiste pour l’indépendance du Québec en 1960. Il est considéré aujourd’hui comme le père du Front de Libération du Québec.

Vers 1900, Héva, la fille du célèbre premier ministre Honoré Mercier demeure dans le secteur ouest de Beauceville.

En 1899, Sir Wilfrid Laurier, Premier ministre du Canada inaugure à Saint-François-de-Beauce, métropole régionale 1875-1930, le 1er pont de fer sur la Chaudière.

Jean Blanchet (1843-1908), né à Saint-François-de-Beauce, député conservateur de Beauce (1881-1891) et chef de l'opposition provinciale (1889-1890). Bâtonnier du Québec (1890-1891). 

À Beauceville, deux fresques impressionnantes : celle du peintre Rolland Drouin de 1949 à 1952, soit 125 pieds sur 16 de hauteur…et celle du centenaire de 2004, 120 pieds sur 16 de hauteur.

Les Beaucevillois Claude Carrier (1948-) et Yvan Cliche (1940-) ont été intronisés en 2009 et 2004 à titre d’Ambassadeur beauceron au Gala du Mérite sportif beauceron.

Jean-Philippe Sylvain (1981-) est arbitre en chef dans la Ligue Junior Majeur du Québec.

Pierre Bernard (1958-) à Léandre, metteur en scène et directeur artistique, œuvre sur les plus grandes scènes montréalaises.

Australie, Japon, États-Unis, Mexique, France, Canada, Autriche, Slovaquie, République tchèque,  Russie, Croatie, Serbie, Hongrie, Roumanie etc. ….voila un coup d’œil de la carrière internationale de la mezzo-soprano France Duval et de Bruno Laplante.

Le Régiment de la Chaudière : érigé en 1990, unique au Canada, le cénotaphe du Parc Mathieu de Beauceville rend hommage aux 241 officiers, sous-officiers et soldats du Régiment, morts pour la patrie.

Le poète beaucevillois William Chapman fut décoré deux fois par L’Académie française.

Héros de guerre, le major Fernand Rancourt est l’un des rares récipiendaires de tout le Commonwealth de la prestigieuse distinction militaire D.F.C. dite Distinguished Flying Cross ou Croix du Service distingué dans l’aviation.

Le Beaucevillois Gaspard Fauteux fut lieutenant-gouverneur du Québec de 1950 à 1958.

Natifs de Beauceville, Gédéon Duval est le curé-fondateur de Notre-Dame-des-Pins en 1925 et Jean Duval de la paroisse l’Assomption de Saint-Georges en 1950. Charles Rodrigue fonde la paroisse Christ-Roi de Lévis en 1928.

Le curé de Saint-Côme et de Beauceville, Philibert Lamontagne laissa son nom à la paroisse de Saint-Philibert.

Près de l’École Jésus-Marie, le Manoir Chapdelaine tire son nom de la célèbre Maria Chapdelaine  Éva Bouchard, sœur de Gustave Bouchard, ex-propriétaire de cet ancien hôtel.

La croix lumineuse de Beauceville date de 1935.

Hôtels incendiés : Manoir des Ormes (1968), Hôtel Beauceville (1987) Hôtel Royal (         )

Dates de fondations : Polyvalente Saint-François (1960), Club de golf Beauceville (1990).

La maison du cofondateur de l’imprimerie et du journal L’Éclaireur en 1908 se situe au 610, 9e avenue du secteur Est de Beauceville.

Il y a plus de 125 à 150 ans, on traversait la rivière Chaudière d’une rive à l’autre : à gué près du cimetière, face à l’église et près de la rivière du Moulin.

À vous de découvrir les trésors du patrimoine de Beauceville et les gens d’hier et d’aujourd’hui qui façonnent, d’hier à aujourd’hui, la troisième plus ancienne localité de la Beauce, Beauceville.

André Garant

 


Comments