Jean Duval (1898-1989)


Jean Duval (1898-1989), né le 27 décembre 1898, il est le fils du Beaucevillois Charles Duval (1873-1901), frère de Wilfrid, et de Joséphine Grondin à Augustin (1878-1918). Le  jeue Jean est orphelin à deux ans, sa mère se remarie le 2 jin 1902 à Allyre Nadeau à Octave et habite Saint-Honoré, Saint-Martin et Waterville Maine. En 1912, il fréquentera le Collège à Beauceville. Son beau-père se remarie en 1921 à Georgiana Bouchard (1890-1987). Il est ordonné prêtre le 10 juin 1922,

Ses obédiences suivent ce chemin: deux ans professeur de théologie au Grand Séminaire de Québec, deux ans enseignant en philosophie au Petit Séminaire de Québec et un an  à enseigner la théologie à Gaspé. Ensuite: 1927 vicaire à Lauzon, 1929-1938 vicaire à Notre-Dame-de-Jacques-Cartier à Québec, 1938-1946 curé de Saint-Athanase d'Inverness, 1946-1950 curé de Saint-Ferdinand d'Halifax.

Le 28 juin 1950, il est nommé curé-fondateur de la paroisse l’Assomption, érigée canoniquement le 22 juin 1950, dans le secteur Est de Saint-Georges, la plus populeuse de la Beauce. À cette époque, de retour de Rome, où on vent de proclamer, le premier novembre 1950, le dogme de l'Assomption de la Vierge Marie, le curé Duval ne peut prendre le vol de retour avec l'avion de la Curtiss-Reid...l'avion le Pèlerin canadien s'écrase au Mont Obiou en Hautes-Alpes françaises et fait 58 vctimes dont le professeur Achille Goulet et son épouse de Beauceville.

Retraité le 15 mai 1969 au Foyer l'Accueil de Saint-Georges, Jean Duval décède le 4 août 1989 à Saint-Georges et y est inhumé le 7 août 1989 au cimetière de la paroisse l'Assomption.

 André Garant

Sources:

Entrevue de Jean Duval par André Garant, le 7 juin 1988

Sur les coteaux de l'Ardoise, 1950-2000, André Garant



Comments