Les quatre églises de Beauceville


De la fondation de la  Nouvelle-Beauce en 1737 jusqu’à 1765, les registres sont tenus  à Saint-Joseph-de-Beauce. De 1767 à 1783, ces actes de Saint-François sont tenus à nouveau à Saint-Joseph. Cependant,  de 1737 à 1765, il n’y a pas de temple à Saint-François et il faut se déplacer à Saint-Joseph. Parfois, il y a des cérémonies dans une maison d’habitant de Saint-François-de-Beauce. Aussi, de 1767 à 1783, les cérémonies religieuses sont tenues très occasionnellement à Saint-François, desserte de Saint-Joseph.

Saint-François d’Assise de la Beauce aura enfin ses lieux de culte :

1-     1765-1784 : avenue actuelle Lambert nord-ouest, vers la rivière le Bras, chapelle en bois, 45 sur 25 pieds, au confluent du ruisseau Bernard et de la rivière Chaudière. Pas de presbytère ni de sacristie. Un petit cimetière.

2-     1784-1803 : chapelle en bois, à l’endroit du presbytère actuel, la façade tournée vers la Chaudière. Pas de presbytère ni de sacristie. Le cimetière au sud-ouest de la chapelle.

3-     1803-1857 : Première église de pierre, 100 sur 40 pieds, au nord-est de l’église actuelle et en parallèle à celle-ci…entre l’église et le trottoir, côté de la rivière Chaudière. Sacristie en 1803. Presbytère 1804-1849 (démoli en 1853), 2e presbytère 1849-1874 (incendié en 1980), et le presbytère actuel depuis 1874. Cimetière de 1803-1893 et l’actuel cimetière depuis 1893.

4-     1857 à aujourd’hui :165 pieds sur 70 de largeur.





Intérieur de l'Église au début du siècle. Remarquez les balcons.


André Garant

Sources :

Beauceville au temps jadis, André Garant (partie historique de Saint-François-de-Beauce, je me souviens, Beauceville, pages 27-28,1985)

Notes sur la paroisse de St-François de la Beauce, Benjamin Demers curé, 1891, réédition 1981 par la Corporation Culturelle Rigaud-Vaudreul.

http://bibnum2.banq.qc.ca/bna/numtexte/116989.pdf



Comments