Les curés Tessier et Lambert




Pendant près de 75 ans, soit de 1852 à 1925, la cure de la paroisse de Saint-François d’Assise de Beauce demeure stable.

Fils de Louis-Alexandre Tessier et de Marie-Louise Grenier, François-Xavier Tessier est né à Beauport le 1er mars 1815. Il est ordonné prêtre le 23 septembre 1843. D’abord vicaire à Saint-Joseph de Lévis, ensuite missionnaire à Paspébiac et à Carleton. Il accède à la cure de Beauceville d’octobre 1852 au 28 septembre 1886.

Il lui faut régler les chicanes scolaires locales : procès des dissidents dans le refus de la taxation scolaire, de la guerre dite des éteignoirs de 1846. Diplomate, il remet en marche onze écoles. On lui doit aussi la construction de l’église actuelle, dont la pierre angulaire fut bénite le 10 octobre  1857. Le curé Tessier fit lever un nouveau presbytère en 1874, remplaçant celui de 1849.

À son départ en 1886, la maladie l’empêchera de concrétiser ses rêves de grands établissements, réalisés par son successeur. Le 15 septembre 1890, il décède à Charlesbourg.

***

Louis-Zoël Lambert (1846-1928) sera curé de Beauceville de 1892 à 1925. Fils de Léon Lambert et de Cécile Houde-Desrochers, il naît à Saint-Antoine-de-Tilly le 29 octobre 1846. Le 7 juin 1873, Mgr Elzéar-Alexandre Taschereau l’ordonne. De 1873 à 1875, directeur de l’École d’agriculture du Collège Sainte-Anne-de-la-Pocatière, professeur de mathématique et de philosophie.

Suivra le vicariat à Saint-Jean-Baptiste de Québec (1875-1880), à Sainte-Anastasie de Lyster (1880-1892). Après son départ de Beauceville, il devient curé de Lyster de 1925 à 1927 et se retire à l’Hôpital de Saint-Ferdinand d’Halifax.

 Principal promoteur des grandes institutions scolaires et de l’hôpital :

-  Les Frères Maristes et le réputé Collège Sacré-Cœur (1894-1977).

- École commerciale de céramique et d'agriculture, fréquentées par des étudiants de partout au Québec.

- Les Religieuses de Jésus-Marie et les renommées institutions scolaires
suivantes :
-    Le Couvent Jésus-Marie (1897-2001)

                     -    L’École Normale de Beauceville  (1923-1969)    

Il décède le 29 octobre 1928, à l’Hospice Saint-Joseph-de-la-Délivrance-de-Lévis. Il est inhumé au cimetière de Beauceville. 

André Garant

 


Comments