Le généalogiste beauceron Éloi-Gérard Talbot (1899-1976)



 Il naît le 10 mars 1899 à Saint-Paul de Montminy.  Il est le fils du beurrier-fromager Wenceslas Talbot (1869-1946) et de Caroline Veilleux (1875-1961). Quelques semaines après sa naissance, ses parents déménagent  sur la 21e rue à  Saint-Georges-Ouest, en Beauce. Ses frères et sœurs : Cécile, Valentine, Victor, Laurent, Paul-Henri, Rose.

 En 1914-1915, il fait son noviciat chez les Frères Maristes de Saint-Hyacinthe. Le 11 juillet 1920,  il fait sa profession perpétuelle. Il sera tour à tour enseignant pendant 52 ans à Montréal, Laval, Chicoutimi, Québec, Lévis, La Malbaie, Charlesbourg. On le connaît surtout comme professeur d’anglais. Son séjour à Beauceville s’étend de 1932 à 1934 , y revient  de 1945 à 1948 et comme directeur de 1948 à 1956.  Il possédait toute une mémoire!

 

 Il a besogné en recherches généalogiques, à l’époque  des fiches  et des classeurs…pas encore d’ordinateur! Tous ses temps libres étaient consacrés à sa passion. Il fut secrétaire de la Société Historique de la Chaudière (fondée à Beauceville en 1945), membre de la Société Généalogique canadienne-française, de la Société Historique du Saguenay, de la Société Historique de Québec, de la Société généalogique d’Alençon en France, de la Congress Library of Washington et de l’American Association for State and Local History etc.

 

Travailleur acharné, il publia sur la filiation par les mariages : - 6 volumes  Charlevoix-Saguenay (140 000 mariages jusqu’à 1939)- 16 volumes Montmagny-l’Islet-Bellechasse (1664-1960 soit 500 000 fiches)- 11 volumes Beauce-Dorchester-Frontenac (1625-1953, plus de 10 000 pages)- Inventaire des greffes des  notaires  Abel Michon 1709-1749 et A.Lévesque, Rousselot- Contrats de mariages Charlevoix-Saguenay ( 22 451 actes)-  Histoire de la Malbaie (600 pages) : livre substilisé !- Plus de 300 tableaux généalogiques familiaux - Mariages de Lauzon et de la Pointe-de Lévy (1966).

 

Le 19 septembre 1982, le juge Robert Vézina (1906-1989) écrit à André Garant:
 
« J’avais gardé pendant plusieurs années dans la voûte de mon bureau une grosse valise remplie de documents historiques concernant la Beauce y compris les vraies copies de concessions de seigneuries. Le Frère Éloi-Gérard Talbot me les a demandés pour faire des recherches. Comme ma voûte était encombrée, je les lui ai remis. Je ne sais pas ce qu’il en a fait parce que je ne les ai jamais revus.» Le Fonds Éloi-Gérard Talbot se trouve à la Société du patrimoine des Beaucerons de Saint-Joseph-de-Beauce.

 Il prend sa retraite en 1966. Le 20 mai 1976, le Frère Éloi décède à la Maison Provinciale des Maristes à Château-Richer.

 

Pour honorer sa mémoire, il y eut à La Malbaie, pendant une douzaine  d’années, une Rue Éloi-Gérard. Beauceville lui rend hommage; en effet , le 25 septembre 1982, lors du Conventum  de l’Amicale Mariste, la Polyvalente Saint-François de Beauceville baptise son futur auditorium :  Salle Éloi -Gérard.  D’autre part, conçu par l’architecte beaucevillois Claude Bisson, l’auditorium Éloi-Gérard de 352 places (rétractable au- dessus de  la cafétéria de la même école secondaire du directeur André Rancourt),  fut inauguré le mardi 22 février 1994.  

 

En 1995, la Société de Généalogie de Québec (l’abbé Jean-Guy Roy et Michel Beaulieu) a publié  le Répertoire des mariages de la Beauce de 1740 à 1992 : mariages civils et religieux , classement par les époux et les épouses.

 


André Garant 


Source: Archives de la maison Provinciale des Maristes, Château-Richer