Journées de la culture 2009



 LE QUOTIDIEN DES GENS DE LA BEAUCE 


Comité culturel et patrimonial de Beauceville

On rend hommage à l’historien André Garant

André Garant - coupe du ruban
Photo: René d'Anjou

De gauche à droite, Mesdames Gaétane Boucher Anne Bolduc, l'historien André Garant, le député de Beauce-Nord, M. Janvier Grondin ainsi que Madame Céline Dubé. À l'arrière le député de Beauce aux Communes, M. Maxime Bernier.



Par René d'Anjou
9/28/2009 1:48:39 AM

L’une des plus belles activités des Journées de la culture aura sans doute été, cette année, celle qui s’est déroulée à la salle Armand-Berberi du Centre culturel de Beauceville alors que le Comité culturel et patrimonial de cette ville, en collaboration avec le Cercle des fermières de l’endroit, a rendu hommage à l’historien André Garant.

En effet, pour souligner les journées de la culture, le CCPB avait choisi, cette année, de rendre un hommage bien mérité à l'historien André Garant, reconnu pour ses nombreux ouvrages et qui depuis plus de 30 ans oeuvre auprès d'organismes qui se consacrent à l’histoire de la Beauce.


Le Cercle des Fermières de Beauceville, qui compte près de 75 membres, était impliqué dans cette activité des Journées de la culture. De gauche à droite, Mesdames Thérèse Larochelle et, la présidente actuelle, Chantal Fecteau.

C’est en présence des membres du Comité culturel et patrimonial, de la direction du Cercle de Fermières de Beauceville, des députés Janvier Grondin et Maxime Bernier, du représentant de la Ville de Beauceville, M. Paul Veilleux et de nombreux amis et parents que la cérémonie s’est déroulée vendredi.

Au nom du CCPB, M. Pierre Cloutier a décrit la carrière très bien remplie de l’historien en mettant même sa mémoire à l’épreuve durant sa présentation. On peut d’ailleurs entendre cet échange entre M. Cloutier et l’historien Garant en cliquant sur l’icone approprié, en haut de la page, sous la photo.


Le député de Beauce-Nord, M. Janvier Grondin, a remis à André Garant, la médaille de l’Assemblée nationale du Québec.

Au nom du Comité culturel et patrimonial, Mme Lina Veilleux-Duchesne, a titre de première récipiendaire, a remis, à M. Garant, une plaque reconnaissance pour les 35 ans d’implication dans le domaine patrimonial. Pour sa part le député Janvier Grondin a profité de l’occasion pour remettre à M. Garant la médaille de l’Assemblée nationale du Québec


Les membres du Comité culturel et patrimonial de Beauceville, de gauche à droite, Pierre Cloutier, Andrée Roy, Céline Dubé, Michel M. Mercier, Gaétane Boucher, Roger Lessard et, au micro, la présidente, Madame Anne Bolduc. Étaient absents MM. Mario Mathieu et Roland Poulin.

Monsieur Garant était visiblement ému pour toutes ces marques de reconnaissance à son endroit a eu aussi la surprise de constater que deux de ses filles étaient sur place.


Plus de 30 ans d’histoire habitent cet homme, André Garant, que Beauceville a voulu honoré pour son travail

En prenant la parole, l’historien a prévenu son auditoire de préparer «leur chaise» car il avait l’habitude, lorsqu’il donnait ses cours, de parler durant plus d’une heure. Il a réussi, merveilleusement, à résumer en à peine 20 minutes tout ce qu’il voulait souligner, tous les remerciements qu’il voulait aussi témoigner, en ayant un bon mot pour l’un comme pour l’autre, dont Jean-Marie Quirion qu’il a invité à publier prochainement ses recherches.

Madeleine Ferron, l'insoumise
Il a salué Gervais Lajoie, qui était dans la salle et qui fait partie, avec lui, d’un collectif de quatre auteurs qui lanceront, le 6 décembre prochain, «Madeleine Ferron, l'insoumise». il a mentionné l’importance des traditions orales. On peut en écouter un extrait en cliquant sur l’un des icones, en haut de la page, sous la photo.

«J’ai été étonné de découvrir qu’il y avait plein de monde qui savait plein de choses qui n’étaient pas dans les bibliothèques» a souligné M. Garant en se rappelant, à haute voix, ce qu’il avait vu et vécu étant plus jeune.

Les œuvres de Jobin et Baillargé à Beauceville
Enfin, M. Garant a rappelé que l’église de Beauceville contenait des richesses inestimables d’art religieux avec des œuvres de Jobin et Baillargé. Il a dit qu’il était temps que Beauceville fasse la promotion des biens qu’elle dispose dans la sacristie de cette église.

L’historien a salué aussi l’artiste Gaétane Boucher et il s’est demandé où était rendue la grande fresque initiée par les Compagnons de Léry et réalisée par une vingtaine d’artistes, lors du centenaire. Il se demande où est cette œuvre « qui mériterait d’avoir sa place ». Personne ne semblait avoir la réponse.

Paul Veilleux parle de l’importance de nos racines
Au nom de la ville de Beauceville, c’est le conseiller. Paul Veilleux qui a pris la parole sur l’insistance du maître de cérémonie, car M. Christian Duval, qui avait été délégué par le maire Jean-Guy Bolduc n’était pas présent, on l’a aperçu à la fin de la cérémonie alors que tous les discours étaient terminés.


Au nom de la ville de Beauceville, le conseiller Paul Veilleux a félicité l’historien M. Garant et le CCPB pour son travail dans la préservation du patrimoine.

Visiblement pris au dépourvu, M. Veilleux a fait preuve de diplomatie et a remercié le Comité de la culture et du patrimoine, et a félicité l’historien André Garant pour l’honneur qu’on lui rendait et qu’il méritait si bien, car il contribue à perpétuer notre histoire afin de ne jamais oublier nos racines.

M. Veilleux a été chaudement applaudi pour avoir accepté, de prendre à pied levé, la place de celui qui avait été désigné par le maire.


M. Garant serrant la main du maître de cérémonie, M. Pierre Cloutier, du CCPB.

Pour sa part, Mme Anne Bolduc, présidente du CCPB, a dit, à Monsieur Garant que son organisme était heureux de lui prouver son attachement et sa reconnaissance, «un bien petit hommage en comparaison à l’apport que vous nous donnez ; nous voulions vous remercier de tout ce que vous nous avez fait, de tout ce que vous faites et de tout ce que vous ferez pour notre patrimoine, notre mémoire». Elle a conclu en disant qu’en «cette ère de campagne électorale, je vous invite à voter, à voter pour la culture, un vote qui rapporte parce ce qui nos élus passent, notre culture demeure ».

L’historien André Garant
Georgien de naissance, M. Garant a enseigné l’histoire au secondaire durant de nombreuses années à Beauceville. Ses travaux en histoire touchent autant Saint-Georges que Beauceville; ce professeur et historien s'intéresse à tout ce qui touche la promotion et la sauvegarde du patrimoine régional beauceron et il collabore avec plusieurs organismes dont le Comité culturel et patrimonial de Beauceville et média dont l’Éclaireur-Progrès et Édition-Beauce.com.

Il a été auteur et initiateur de plusieurs projets et consultant pour plusieurs auteurs en plus de faire parties de plusieurs organismes à caractère patrimonial et historique.

Parmi ses plus récents travaux, on retrouve son nom comme l’un des auteurs du livre sur Madeleine Ferron, l’insoumise qui sera lancé en décembre prochain à la Bibliothèque Madeleine-Doyon, de Beauceville et un autre livre sur les 50 ans d’histoire du Club de golf de Saint-Georges à paraître en avril 2010.

On peut visionner une courte vidéo, tout en écoutant un extrait de l’allocution de M. Garant. On peut également entendre trois autres extraits audio en cliquant sur l’un ou l’autre des icones, en haut de la page.


Comments