Un Collège beauceron réputé




Les institutions scolaires de qualité ne sont pas toutes dans les grandes localités. Jadis, on venait à Beauceville de partout au Québec pour profiter du cours commercial renommé, de l’École moyenne d’agriculture, de la Céramique de Beauce, du cours technique de travaux manuels.

En août 1894, le Collège Saint-Louis-de-Gonzague voit le jour à Saint-François-de-Beauce. En 1913, il devient le Collège du Sacré-Cœur de Beauceville. En 1904, première municipalité à accéder au statut urbain en Beauce, cette localité n’est-elle pas  la métropole de la Beauce, de 1875 à 1930? Parfois des citadins choisissisent pour leurs enfants des pensionnats de campagne pour la tranquillité et la proximité de la nature.




Les Frères Maristes en seront les maîtres d’œuvre. De 1898 à 1906, des élèves de l’Académie Sainte-Anne de New York y viennent parfaire leur apprentissage du français. D’ailleurs on dispense l’enseignement bilingue, entre autres, pour les Franco-américains. Ainsi, en 1913, un agrandissement est déjà nécessaire; le Collège est surplombé d’une statue de treize pieds, sculptée par l’artiste Louis Jobin

Première École moyenne d’agriculture au Québec en 1932, cette institution beauceronne compte sur les services de diplômés de l’École d’Agriculture d’Oka. On y joint des cours techniques de fabrication de meubles et de construction de bâtiments de fermes. Aussi, une érablière modèle dispense l’apprentissage acéricole. De 1940 à 1948, les Céramistes de la Beauce tiennent atelier au Collège de Beauceville. En 1944, des parents inscrivent leurs fils à Beauceville, car la 12e année scientifique y sera dispensée.


De 1948 à 1971, le Juvénat Sacré-Cœur ouvre ses portes, à même l’autre section du Collège, l’Externat Sacré-Cœur. Les études classiques, les arts, la musique et les sports font la réputation du Collège, âgé de plus de 50 ans. Le célèbre généalogiste, le Frère Éloi-Gérard Talbot fut le premier Principal de l’Externat.

De 1971 à 1977, la Commission Scolaire Régionale de la Chaudière prendra la relève avec les secondaires I et II. L’ancien Collège du Sacré-Cœur est démoli à l’été 1977. Plus de 20 000 élèves auront fréquenté ce réputé collège beauceron.

Jouxtant la Polyvalente Saint-François, un monument commémoratif est inauguré le 25 septembre 1982, voisin de la statue du Sacré-Cœur alors restaurée. Chapeau à l’Amicale Mariste et à son dynamique président (1967-1987), le Beaucevillois J. Marcel Poulin (15-02-1910 / 25-05-1992), ancien élève du Collège de 1920 à 1924. Jules Duval prendra la relève à la présidence de l’Amicale mariste.

Ces anciens élèves provenaient de partout en Beauce et de plusieurs régions du Québec. Une solide instruction et une éducation de qualité  y étaient reconnues depuis longtemps. On enorgueillissait d’avoir fréquenté cette institution beaucevilloise! 

Années 1945-46-47 au Collège. De très beaux souvenirs

http://www.freresmaristes.qc.ca/ecole_sacre-coeur_beauceville-1.html

http://www.tvcb.ca/?vID=3418

André Garant

Source :

Saint-François-de-Beauce, je me souviens, 1985